La prévention des conduites à risques et addictives chez l’enfant

par

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
  • Gmail
  • Print Friendly
  • reddit
  • LinkedIn

Les comportements à risque sont une problématique auxquels les communes sont fréquemment confrontées. Ces comportements peuvent comprendre par exemple les jeux dangereux par non-oxygénation (jeu du foulard, du cosmos…), trouble des conduites alimentaires, conduite dangereuse de véhicules, mais également la consommation de substances psychoactives (SPA).
On estime actuellement que plus de 50% des jeunes en classe de 3ème ont déjà fumé (Farcot, 2014) et l’âge moyen des premières consommations d’alcool est estimé à 11,2 ans pour les garçons et 11,7 ans pour les filles avec des premières ivresses à environs 14 ans.
La consommation de tabac peut avoir des effets immédiats avec une augmentation du nombre de délits, d’atteintes aux biens et des attitudes négatives face à l’autorité (Levallois, 2016) ainsi que des troubles de l’attention de par son effet stimulant.
La consommation d’alcool elle, peut-être la source de déficits cognitifs importants, de passivité en cours ou au contraire d’augmentation des comportements agressifs. Ces éléments sont des facteurs de risque d’un décrochage scolaire mais également de conduites à risque.

Différents facteurs de risque ont été identifiés :
– La pression de la réussite scolaire,
– La pression et l’influence des pairs,
– Les situations de violences et d’agressions vécues à l’enfance,
– De faibles relations entre jeunes et adultes,
– Un faible sentiment d’appartenance à l’école,
– Un faible soutien de l’ensemble des adultes de la communauté éducative,
– Un faible sentiment de bien-être,
– Des résultats scolaires faibles,
– Le genre : globalement les garçons sont plus touchés que les filles,
– L’âge : plus on se rapproche de l’adolescence, plus le risque de consommation augmente.

Une revue de la littérature a permis d’indiquer des modalités d’interventions efficaces pour travailler ces facteurs de risques. A savoir :

  • Un volume d’heures d’interventions conséquent sur une longue durée (minimum de 10 séances de 45mn) avec des séances de renforcement par la suite,
  • Une approche par les compétences psychosociales permettant une participation active des jeunes,
  • Une approche écosystémique avec l’intervention des adultes qui accompagnent les jeunes : parents, enseignants, animateurs socio-éducatifs etc.,
  • Des adultes formés.
    Ces éléments montrent clairement l’adéquation et la pertinence d’investir les Temps d’activité périscolaire (TAP) en s’axant sur le développement des compétences psycho-sociales (CPS) (en s’appuyant notamment sur l’approche de la psychologie positive et des activités de mindfulness).

Valentin Flaudias (PhD) et le Pr Georges Brousse, avec le soutien de la MILDECA, de l’ANPAA_Auvergne et de la Ligue contre le cancer_PDD, nous montrent l’intérêt d’investir les TAP en s’axant sur le développement des CPS en Auvergne.

Laisser un commentaire

D'autres articles

Actu

Facebook Twitter Google+ Pinterest Gmail Print Friendly reddit LinkedIn Les comportements à risque sont une problématique auxquels les communes sont fréquemment confrontées. Ces comportements peuvent comprendre par exemple les jeux dangereux par non-oxygénation (jeu du foulard, du cosmos…), trouble des conduites alimentaires, conduite dangereuse de véhicules, mais également la consommation de substances psychoactives (SPA). On […]

Le 11 juin 2021
Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Pinterest Gmail Print Friendly reddit LinkedIn Les comportements à risque sont une problématique auxquels les communes sont fréquemment confrontées. Ces comportements peuvent comprendre par exemple les jeux dangereux par non-oxygénation (jeu du foulard, du cosmos…), trouble des conduites alimentaires, conduite dangereuse de véhicules, mais également la consommation de substances psychoactives (SPA). On […]

Le 28 mai 2021
Actu

Facebook Twitter Google+ Pinterest Gmail Print Friendly reddit LinkedIn Les comportements à risque sont une problématique auxquels les communes sont fréquemment confrontées. Ces comportements peuvent comprendre par exemple les jeux dangereux par non-oxygénation (jeu du foulard, du cosmos…), trouble des conduites alimentaires, conduite dangereuse de véhicules, mais également la consommation de substances psychoactives (SPA). On […]

Le 18 mai 2021
Actu

Facebook Twitter Google+ Pinterest Gmail Print Friendly reddit LinkedIn Les comportements à risque sont une problématique auxquels les communes sont fréquemment confrontées. Ces comportements peuvent comprendre par exemple les jeux dangereux par non-oxygénation (jeu du foulard, du cosmos…), trouble des conduites alimentaires, conduite dangereuse de véhicules, mais également la consommation de substances psychoactives (SPA). On […]

Le 17 mai 2021

Suivez l'actualité de l'OTCRA,
inscrivez-vous à la newsletter!

Inscription prise en compte, merci!

Pin It on Pinterest

Share This