Séance 02

Être ou ne pas être dans un groupe

Cette séance se concentre sur l’expérience de l’appartenance à un groupe. Vous étudierez la dynamique par laquelle, notamment à l’adolescence, les groupes se forment et fonctionnent.

Le besoin d’appartenance est présent dans différentes théories en psychologie. Dans la pyramide de Maslow, ce besoin est situé au troisième niveau après le bien-être physiologique et la sécurité dans la hiérarchie des besoins. Il fait également partie des 3 besoins psychologiques fondamentaux (théorie de l’auto-détermination de Deci & Ryan, 1985, 1991) avec le besoin d’autonomie et de compétence. Les gens veulent et ont besoin de sentir qu’ils font partie d’un groupe, d’être connectés et de collaborer avec autrui.

Tout au long de la vie, la conformité sociale peut être une manière de répondre à ce besoin (surtout à l’adolescence, où l’opinion des autres compte beaucoup). Voilà ce qui pourrait expliquer l’influence du groupe sur les comportements, les normes et les attitudes personnelles de chacun de ses membres. Dans certains groupes d’adolescents, un ensemble de règles se développent spontanément. Si vous voulez être accepté par les autres, vous devrez adopter ces normes.

Particulièrement à leur âge, se sentir membre d’un groupe peut amener à adopter des comportements qui ne correspondent pas à leurs valeurs (surtout qu’ils se questionnent dessus). Cela peut notamment être le cas avec des comportements nocifs pour la santé comme fumer ou boire de l’alcool. Ces comportements le sont d’autant plus que leur cerveau est en maturation (jusqu’à 25 ans environ).

Attention à ne pas diaboliser l’influence des pairs : la pression des pairs et la conformité sociale peuvent aussi avoir une incidence positive.

Ne vivons nous pas une saine émulation par les pairs dans le sport et les activités extrascolaires dont le but est de se dépasser ? Développer des compétences relationnelles permettant aux jeunes d’interagir avec les autres d’une manière constructive est considéré comme un facteur de protection des addictions.

Néanmoins, la pensée critique et l’affirmation de soi restent primordiales afin de savoir et de défendre ce en quoi on croit et d’en informer les autres, tout en les respectant.

 


Les outils disponibles pour animer cette séance :

Grille d’observation de l’activité principale    La reproduction de Folon     Questions Feedback sur le besoin d’appartenance et l’exclusion


Cette catégorie ne contient pas encore d'articles!

Suivez l'actualité de l'OTCRA,
inscrivez-vous à la newsletter!

Inscription prise en compte, merci!

Pin It on Pinterest